Caisse Locale d'Orthez Story: épisode 2

 


Voici la suite des origines du Crédit Agricole et du développement des Caisses Locales. A l'occasion des 110ème anniversaire de celle d'Orthez, nous vous faisons redécouvrir quelques moments clés de notre histoire.


 


FAIRE GERMER LA COOPERATION (1920-1966)


cl story


                       


Durant les années folles, Orthez comprend 7000 habitants. A cette période, le marché rural est en pleine expansion et il le doit en partie au Crédit Agricole.


En 1906, apparaissent les premiers prêts aux coopératives. Déjà les valeurs mutualistes et l’esprit coopératif étaient très présents.


Par la suite se mettent en place le crédit individuel à long terme instauré par la « loi 1910 » favorisant l’acquisition de petites exploitations rurales.


Les années de guerre sont synonymes de statu quo et l'objectif est de maintenir en fonctionnement normal les services établis.


Et c’est en 1919 qu'une évolution apparaît avec l'officialisation des prêts aux artisans ruraux, ce qui permet d'assurer un développement local ouvert à d'autres secteurs qu'à l'agriculture sur les territoires des Caisses Locales.


LES ANNEES TRENTE : LES LECONS DE LA GRANDE DEPRESSION


cl


Durant cette période le Crédit Agricole n’est pas épargné par la crise de 1930 et doit faire face au désengagement financier de l’Etat. La Caisse Nationale du Crédit Agricole, qui encadre les Caisses Locales, vient alors en aide aux Caisses les plus exposées. Un fonds commun de garantie des dépôts est alors créé en 1935.


L’année suivante, le Crédit Agricole finance par l’escompte les stocks de blés lors de la création de l’Office national interprofessionnel des céréales. Cet organisme va permettre de réguler les stocks en collaborant avec le Crédit Agricole, permettant ainsi d’assurer aux producteurs le règlement de leurs récoltes.


 


L’APRES GUERRE : MAÏS ET FAMILLES 1945-1966


Après la seconde guerre mondiale et plus particulièrement avec la reconstruction de la France, le Crédit Agricole est conduit à élargir son champ d'activité traditionnel du fait de l'évolution de son environnement.                       


C’est en 1955 que le maïs hybride va démontrer sa supériorité et c’est le président de la Caisse Locale d’Orthez, M. Jean BERNET, qui va pousser à financer cette culture.


clp


D’autre part, la loi « d’orientation Agricole » due à Edgar Pisani en 1960 ainsi que la naissance de la politique agricole commune en 1962 vont peu à peu transformer les fermes béarnaises en entreprises.


L’agriculture familiale va alors se moderniser grâce à la distribution par les Caisses Locales des prêts « bonifiés ».


Enfin, la Caisse Nationale du Crédit Agricole obtient l’autonomie financière de l’état en 1966, dans le but de dynamiser l’épargne et débudgétiser ses interventions. La collecte de l'épargne ne passe ainsi plus par le Trésor Public... L'épargne locale peut alors contribuer au financement local.


C'est le début d'une nouvelle ère pour le Crédit Agricole que nous vous invitons à suivre dans le prochain épisode!


Virginie PAYET, assistante commerciale aux Agences d'Orthez

Rédigé le  19 juillet 2016 23:45 dans Mutualisme  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site